mercredi 28 août 2019

UN PARFUM NOMMÉ CÉLINE

Voici un nouveau projet signé Hedi Célinemane pour la maison Vipiana, un parfum du soir, qui ne sera pas de Paris « trop au lit pour être honnête ». Une première, comme annoncé sur Instagram, baptisée, Parade, Saint-Germain-des-Prés, Dans Paris, Cologne Française, Bois Dormant, La Peau Nue, Rimbaud, Eau de Californie, Reptile, Black Tie et Nightclubbing, tout un programme ! Au seul nom de Rimbaud, d’ailleurs, les muses de la maison, les « front-raw » de bimbos de la télé-réalité se seraient esclaffées : « Rimbaud ! Le meilleur rôle de Sylvester Stallone. Celui de la Belle au Bois Dormant serait à base de chloroforme.

Vous l’avez compris, il ne s’agira pas d’une fragrance unique mais d’une collection baptisée « Céline Haute Parfumerie ». Enfin, quelque chose de « Haute » dans cette maison ! Depuis le « Kors » de son esprit, la maison, en présentant un moule en fonte poli-miroir de Pochet et du Courval ou St Gobain Desjonquere, avec l’intention de nous faire croire que ce moule ainsi que la pollution générée par la fabrication du flacon serait produit dans un environnement non saturé de pollution chimique, aseptisé et propre, une galéjade !


Loin d’être un novice dans l’univers de la parfumerie, le styliste clubbing androgyne Français, alors à la tête des collections « Dior Homme », avait imaginé toute une collection de parfums qui avait été un franc insuccès, car disparue depuis. Slimane joue aux échecs comme pour une photo une fois brillante, mais surtout mat.

Nommé directeur de la création de Céline Hedi Slimane et, malgré les nombreuses critiques de son premier défilé en septembre 2018, car la presse étrangère, en effet, lui avait notamment reproché de renier l’héritage de Phoebe Philo. En modifiant son logo, voici en marche la « Lagerfeld-isation » de la marque Céline.

Reste à savoir si ces fragrances seront en odeur de sainteté des clients ? La marque n’envoie jamais d’échantillon, mais croyez-moi du chimique avant le chimérique. Féminines, masculines ou genderless ? Ici et à ce stade, personne ne comprendra rien comme habituellement. Un concept du créateur pour un flacon qui, par sa forme, serait une « fécondation in vitraux » du parfum « Cara » de Cartier et d' »Antaeus de Chanel. Chacun sait qu’avant le moule finisseur, il faut toujours un moule ébaucheur. Le Chouchou des « bureaux de pestes », ayant appris que nous étions composés de 95 % d’eau, aurait proclamé : « voilà une belle leçon d’humidité, vraiment dans quel monde Vuitton !!!

Anonymode