mardi 4 décembre 2018

PLUS DE CROCO CHEZ COCO

Chanel va cesser d'utiliser des peaux exotiques, et les vieilles peaux de clientes de la maison ne sont pas concernées. Plus de croco pour Coco et les cocotes en tweed. A la veille de son exposition des Métiers d’Art, qui se tiendra au Met (Metropolitan Museum), Chanel a annoncé que la marque n’utilisera plus de peaux exotiques dans ses futures créations. Bruno Pavlovsky, président de la mode de Chanel, a informé la presse que cette décision comprenait le crocodile, le lézard ainsi que le serpent. cela concerne également l'utilisation de la peau de raie appelée plus communément Galucha. La maison qui travaillait déjà très peu avec la fourrure, y compris la fausse, dans sa nouvelle stratégie du écologiquement correcte, ne fera maintenant plus que du tweed; un tweed pour un tweet. Mais le Seigneur des Arnault, et le prince de Venise doivent boire du petit lait car c'est eux qui ont acheté les fermes de crocodiles dans le monde ainsi que les stocks mondiaux de crocodiles. Il est vrai qu'ils ont les dents longues.

S'apprêtant à mettre en route une nouvelle génération de produits hauts de gamme innovants sur de nouveaux textiles techniques, la maison, qui a la peau dure, fera de même pour le cuir. Difficile de penser que la marque puisse progresser dans le haut de gamme compte-tenu que, depuis ces dernières années, elle n'a cessé de baisser la qualité de ses produits au titre de la productivité, au même titre qu'Hermès.


Si Chanel continue cette stratégie du politiquement correcte de l'écologie, il est probable que ses clientes botoxées à outrance, qui suent les produits chimiques à grosses gouttes, seront bientôt interdites dans leur propre fashion show ; écologie oblige ! Et si nous mettons notre nez dans le parfum entre les flacons et les capots en plastique l'empreinte écologique de Chanel est quand même désastreuse.

Espérons que Monsieur Pavlovsky, qui visiblement n'aime pas les actions nuisibles pour la planète, arrêtera cette fusion avec l'IFM et les Ecoles de la Chambre Syndicale, car ce rapprochement des deux écoles a une odeur et un relent de pollution intellectuelle, qu'il a probablement remarqué - ne faisons pas insulte à son intelligence - et accepter cela serait plus qu'une erreur, voire une faute.

Écologiquement vôtre.

Anonymode