mardi 13 novembre 2018

MA VEGAN DE MODE

Paris est divisé en deux catégories : à l'Est, les bourgeois-bohèmes appelés plus communément les Bobos et à l’Ouest, les Bonobos. Cette Paname est un grand cercle avec des arrondissements en forme d'escargot, et c'est probablement pour cela que l'on en bave un max. Dans la mode, on bave aussi, mais de celle du crapaud, et les nombreux Vegans qui vivent dans une profession remplie d'animaux : des blaireaux, des requins, des lapins (je ne vous fais pas un dessin), des maquereaux, des poules mouillées et des petits cochons, que je n’ai jamais balancé car moi j’ai le respect "d'eau truie".

De Gaulle disait que les Français étaient tous des veaux, et sa femme, elle, était dévote. Dans cette profession, tout va de "pie en pie" et tout part à "veau-lo". Je suis Vegan de mode et, pourtant, ma voisine qui l'est aussi, défend la civilisation "à steak". Aller comprendre pourquoi ? Il est vrai qu'avec ses deux implants mammaires monstrueux, elle mange très sain, vraiment très très "sein".

Cette gourde me dit que quand on est Vegan, on te trifouille beaucoup plus souvent la botte, oui la botte d’oignons. Je lui conseille de se faire hospitaliser au CHU d'Orange. Normal, car compte-tenu de son cerveau, elle n'est pas à l’abri de finir comme un légume. Avec tout ce gouvernement de Bonobos, être Vegan, c'est difficile : Stéphane Travert, Brune Poisson, Nathalie Loiseau, Gérard Collombe... Bref, il vaut mieux être sur la planète "Végète à rien".
A la présentation de Dior, je suis à côté d'une très belle femme et, devant son extrême minceur, je lui demande :  végétarienne ou végétalienne ? Elle me répondit : végétative, pour l'instant, car mon blouson est en peau de vache. (j'Adior une femme chez Dior avec un cerveau ; un oubli ou une erreur peut-être ? Bon, allez les filles, c'est fini pour ce soir, je vais sucer mon grain de riz et allez au dodo.

PS: Pour Chantal, rien de personnel juste parce que je sais que vous avez beaucoup d'humour, je vous embrasse.

Anonymode