vendredi 12 octobre 2018

JUNKO SHIMADA 1960 VÔTRE

La créatrice japonaise, Junko Shimada, est tombée amoureuse de Paris dans les années 60, comme beaucoup d'autres japonaises de cette époque, et depuis, elle n’a plus quitté la ville lumière. Surnommée la « plus parisienne des Japonaises », Junko a d’abord été responsable du prêt-à-porter homme et enfant chez Cacharel avant de lancer sa griffe.

Avec un style très extravagant, elle n’hésite pas à créer des chemises transparentes, des pulls surdimensionnés, ou des escarpins avec le talon inversé. Elle ouvre sa première boutique, rue Etienne Marcel, en 1984. Une deuxième boutique parisienne voit le jour à Paris, rue Saint Florentin en 2001. On y retrouve les vêtements de la seconde ligne plus branchés nommés "Junk by Junko Shimada".

Arrivant du Japon à Paname en 1960, le choc culturel fut rude mais tellement intense. C'était le temps des commencements où un monde finissait et un autre naissait. Avec le recul, cette décennie prodigieuse, si proche et si lointaine, ne cesse d'étonner par sa vitalité, son inventivité et son audace. Et bien, plus que la nostalgie d'un prétendu âge d'or, cette énergie continue de fasciner nos jeunes.

Actuellement, les années 1960 n'ont jamais été aussi à la mode : les Beatles cartonnent auprès des ados. Amy Winehouse réinventait le son de l'époque avant de rejoindre Hendrix et Janis Joplin au paradis des pop stars destroyed. Beyoncé ou Madonna relancent le look sixties. Hollywood et les séries télévisées creusent le filon ("Mad Men", "Pan Am", "les Kennedy").


C'était le temps de toutes les révolutions : sexuelle, morale, artistique (Nouvelle Vague, pop art...), scientifique et technologique (première greffe du cœur, premier homme dans l'espace, bientôt sur la lune, lancement du projet Arpanet, ancêtre d'internet). L'après-guerre a imposé des goûts musicaux, des usages vestimentaires, des codes de langage ou le tutoiement qui vont s'imposer dans les entreprises.

Junko, à elle seule, ainsi que ses créations représentent ce parfum de cette époque, et les jours se succèdent aux jours, et glissent en laissant des traces indélébiles dans nos souvenirs. Comme deux rayons de l'aurore, la créatrice nous donne ses soupirs confondus de la mémoire de notre jeunesse, deux âmes qui ne forment qu'une seule, car nous avons vu et vécu les mêmes choses.

Anonymode.

JUNKO SHIMADA BOUTIQUE
13 RUE SAINT FLORENTIN
75008 PARIS FRANCE
+33 (0) 1 42 77 67 00