vendredi 19 octobre 2018

CELINE SLIMANE J'ADIOR

Nous l’avons tous lu dans "Business of Fashion" ainsi que dans "Canal-Luxe.org" en passant par theinfluencer.info. Nous en avons débattu avec nos collègues car c'était le défilé que nous attendions tous : celui de "CELINE" par Hedi Slimane. Hedi a fait du Hedi en défigurant Céline ! Un accent en moins, c'est la nouvelle tendance après Phoebe Philo, ce qui prouve que le pire n'est jamais sûr !

Comme le disait Slimane, lui-même, dans une interview : «vous n'entrez pas dans une maison de couture pour imiter le travail de votre prédécesseur, encore moins pour reprendre l'essence de son travail et de ses codes.» Effectivement, lui ne reprend rien, jamais, car la seule référence qu'il a, c'est le caveau de Dracula mélangé avec celui prince des ténèbres.


Phoebe Philo, elle-même, est en pleine mutation ayant arrêté de fumer, et prenant un congé sabbatique pour faire une pause dans la mode. Il est vrai que compte-tenu du chèque de sortie du groupe, on peut prendre quelques vacances. Donnant aux plus jeunes l'idée saugrenue que d'échouer peut rapporter beaucoup d'argent, mais laissant ainsi ses groupies les "philo-philes" rassemblés dans le 16 ème arrondissement pour "pleurer"  pendant des heures la mort de "Céline" dans un monde où beaucoup ont du mal à se payer des vêtements. Cela paraît un peu surréaliste.

J'avais à côté de moi, lors de la présentation, une blogueuse, fan de la couturière, neurones en action ce qui se traduit par deux neurones pas an et puant le parfum de mauvaise qualité. J'avais l'impression d'être sur les bords du Citarum en Indonésie. Son buste factice lui empêchait de voir ses stilettos. Ce gâteau sans levure me lança : "quel changement pour Céline !" Je lui répondis mieux vaut penser le changement que de changer le pansement." La belle ne comprit que "queue de cerise", comme d'habitude rien d'étonnant pour ces souches originelles de la connerie.

Revenons au sujet, il y a une barrière culturelle entre la presse anglo-saxonne et la presse française. Une collection qui rendait hommage à l’histoire de la vie nocturne parisienne par le tailleur noir et élégant pour les froggies. En revanche, les britanniques étaient pour la plupart consternés par ce qu’ils considéraient comme la fin d’une ère pour les femmes élégantes, accusant même  le designer d’être rempli d'une masculinité toxique.

La semaine dernière, Slimane a riposté à ces accusations dans une interview avec Loïc, Monsieur, le journaliste en 140 caractères et cinq minutes douche comprise, affirmant que d'être un homme occupant le poste précédemment occupé par une femme représentait un «contexte d'homophobie latente». Toutes ces critiques, valables ou non, sont remarquablement similaires à ceux de sa dernière interview chez Saint Laurent. On peut donc en déduire que pour Slimane "Black is Black". Slimane, une production de (permacouture) méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes en laissant à la nature le plus de place possible ! La nature, ici, c'est le Seigneur des Arnault qui a mis Slimane en réserve pour le prochain départ de Maria Grazia chez Dior, Non ?

Anonymode