mardi 11 septembre 2018

JOURNÉES DU PATRIMOINE

Ouvrir au public, ce weekend, des sites historiques dont certains n’accueillent pas de visiteurs usuellement dans l’année, intéressant. Alors, nous avons pris rendez-vous pour les 15 et 16 septembre.

Le groupe Kering, pour la 3ème année consécutive, ouvrira les portes de son siège social,installé dans l’ancien Hôpital Laennec, au 40 rue de Sèvres (7ème). Pour cette 35ème édition, une grande maison parisienne participe pour la première fois à l’événement : il s’agit de Chloé, dont l’hôtel particulier  appartenant au groupe Richemont est situé au 28 rue de la Baume, dans le 8ème arrondissement.

Du côté du groupe LVMH, seule la Fondation Louis Vuitton sera accessible gratuitement, le géant du luxe organisant le mois suivant ses Journées Particulières en solo.

La maison Lancel retracera son histoire débutée en 1876 et permettra aux visiteurs de se rendre dans l’atelier où sont toujours mis au point les prototypes de sacs. Quant aux Galeries Lafayette Haussmann, elles organiseront des visites dans les coulisses du bâtiment, en dehors des heures d’ouverture.

Mais aussi, plusieurs musées du secteur du luxe et du textile proposent ce weekend des visites libres lors de ces Journées européennes du patrimoine : c’est le cas notamment du Musée Dior de Granville (50), du Musée du textile et de la mode de Cholet (49) et de la Cité de la dentelle de Calais (62). Des Journées européennes du patrimoine qui seront particulières, pour attirer les futurs employés sous payés, pour travailler dans les entreprises du rêve qui sont un cauchemar quand on y travaille.

Anonymode