mardi 24 juillet 2018

UN CAFÉ NOMMÉ DÉSIR

Je te regardais à travers la brume de l'arôme fumant qui se disperse de ma tasse, d'un air un peu lointain, une femme aux yeux noirs devant moi qui avait un, je ne sais quoi, d'étrange. J'ai bu comme un éclair ma tasse noire comme son iris, et, soudain, je me suis remémoré, après cette gorgée, la longue présence à tes côtés jusqu'à l'aube. Un sucre qui tombe dans ce noir profond, et je libère dans ma bouche ce nectar chaud qui me rappelle la profondeur de mes sentiments aussi large que le gouffre de Helm.

Le café est comme l'amour, une affaire sérieuse, ai-je pensé - surtout en Italie - et, pour ceux, qui cherchent un super expresso, Cafezal est l'endroit où se rendre : 40 rue des Blancs Manteaux 75004 Paris. Située dans le centre de ce Paris artistique, que j'aime, cette nouvelle boutique de torréfaction, qui tire son nom de la «plantation de caféiers», brasse des cafés récoltés dans les plantations du monde entier. Les fondateurs sont deux amis, avec un passé dans la gestion d'entreprises multinationales, qui ont décidé de poursuivre leur passion et les enflammés ne trompent jamais les béotiens que nous sommes.


C'est un mouvement qui provient de Grande-Bretagne qui a mis en lumière un intérêt renouvelé pour une production artisanale de qualité du café, peut-être un peu aussi pour faire comme le thé, avec des méthodes agricoles et une sélection de grains grands crus en lien direct avec les fermiers eux-mêmes. Le lieu, à Paris, a un mobilier sur mesure, doux et moelleux, un peu rétro, une façade bleu aux éléments décoratifs en cuivre qui vous séduiront. Outre le café, qui est d'une grande qualité, à ne pas manquer cette expérience qui vous fera plus que "Marais"

Anonymode