vendredi 27 juillet 2018

CHAPEAU CHAMPEAUX

Fondé en 1800 et immortalisé dans les romans d’Émile Zola, le Restaurant Champeaux était un restaurant avec jardin de rosiers et d’acacias, situé place de la Bourse, à l’angle de la rue Vivienne et de la rue des Filles-Saint-Thomas, qui servait de rendez-vous aux financiers, écrivains et journalistes. Signé Alain Ducasse, avec la complicité d’Olivier Maurey, son associé aux Lyonnais et Chez Benoît, cette adresse a su s’imposer dans le paysage chargé du coeur de Paris mais sous la Canopée de Paris.

Brasserie contemporaine où chacun vit sa propre expérience. On peut y venir en famille ou en amoureux dans la grande salle, ou encore pour un repas d’affaires dans le salon privé, un déjeuner sur le pouce, une pause gourmande l’après-midi, un cocktail en terrasse à l’heure de l’apéritif ou un festin au dîner. Il y a un peu de Roissy du côté de la Canopée mais, peut être, que les panneaux d’affichage de mon enfance à Roissy y sont pour quelque chose, j’aime l’idée du voyage qui passe par le palais et les menus s’affichant avec le bruit immédiatement reconnaissable avec les lettres qui tombent donnent une sensation de retour en arrière dans la modernité.
Les volumes larges comme les pistes du 380, avec du bois et du béton, la baie survitrée donnent à l’ensemble en plein milieu du projet de la Reine Margot un hâvre de paix et de luxe incontestable à l’emplacement du pavillon Baltard, un vacarme de palace.

Artisans choisis sur le volet comme les employés ultra bien formés, mobilier sur-mesure, noblesse des matériaux, finitions haute couture, j’ai pensé que cela était pour nous.

Un espace à l’atmosphère intime, idéal pour célébrer un événement en famille, entre amis ou pour un repas d’affaires. Alain Ducasse a porté une attention particulière à ce salon dont il a chiné les tables en marbre de Carrare.

La carte égrène ses rubriques comme autant d’envies et, à l’honneur, la sélection de soufflés aériens, le plat-signature de Champeaux, décliné en version salée et sucrée. Le semainier rythme le quotidien au déjeuner avec de grands classiques comme la blanquette de veau ou la volaille jaune en fricassée. Les incontournables comme l’Œuf mimosa ou le Pâté ‘grand-mère’, côtoient les surprenants « tous crus », des poissons marinés minute, très relevés.

Le temps s’étire lentement l’après-midi (de 14h30 à 18h30) et l’on peut profiter du spectacle de la Canopée ou de la vue magique sur Saint-Eustache. Faites vous plaisir car nous y sommes allés très souvent et nous n’avons jamais été déçus, et cela a Paris, c’est rare.

ADRESSE LA CANOPÉE
Forum des Halles
Porte Rambuteau
75001 Paris
+ 33 1 53 45 84 50