jeudi 24 mai 2018

NICOLAS 2 AT VUITTON

La marque de luxe française, Louis Vuitton, propriété de LVMH, a annoncé mercredi le renouvellement du contrat de Nicolas Ghesquière en tant que directeur artistique des collections féminines.

L'annonce cimente ainsi la relation entre Vuitton et le créateur, qui, sous son mandat, a connu une croissance "sans précédent" dans le prêt-à-porter et la maroquinerie. Bernard Arnault s'est dit "très heureux" que Vuitton poursuive son parcours avec Ghesquière. "Il a su rendre la femme Louis Vuitton contemporaine. Sa vision, son talent et sa créativité le placent parmi les meilleurs designers au monde aujourd'hui », a-t-il déclaré.

Michael Burke, président de Louis Vuitton, a également déclaré : «Il a su rendre la femme Louis Vuitton contemporaine, sa vision, son talent et sa créativité le placent parmi les meilleurs designers au monde aujourd'hui ". Quelle étrange ressemblance mais c'était la voix officielle du groupe.

En 2016, une rumeur courait selon laquelle Nicolas Ghesquière quitterait la marque en annonçant à la télévision qu'il prévoyait de lancer son propre label. Vuitton a pris probablement la mesure de cette déclaration. Usuellement, le groupe ne cède pas à ce type de pression et met plutôt sur la touche le maître chanteur.
Toutefois, à force de changer de designer et vu la politique menée par Monsieur Pascal Morand sur les écoles, à terme, LVMH aura raison de garder les meilleurs, car la génération qui vient sera certainement moins flexible et, malheureusement, surtout moins compétente. Néanmoins, ne préjugeons pas et restons optimiste.

Connu pour son approche exigeante Nicolas Ghesquière a aidé Louis Vuitton, dans sa quête, à améliorer sa réputation pour un plus élitiste et plus haut de gamme. Il a créé une nouvelle signature de sac à main avec son design et la Petite Malle, inspiré par les archives de la  maison.

« J'ai commencé avec Louis Vuitton il y a presque 5 ans. Vuitton est un patrimoine incroyable avec une recherche constante pour l'innovation. Je suis impatient de développer davantage les codes que nous avons mis en place ces dernières années. » Finalement, à notre avis, ce choix pour la marque Vuitton est probablement un très bon choix mais dire cela après coup n'a pas beaucoup de sens. Je laisse cette réflexion au « People » de la Chambre Syndicale.

Anonymode