jeudi 8 mars 2018

VUITTON LA TIRADE DES NUÉES

Nicolas Ghesquière en partance pour Chloé ! Le voici assis à côté de la Wintour, grande prêtresse de la mode américaine qui revient sur Paris après avoir essuyé un échec sanglant avec tous les couturiers de New York pour venir présenter à Paris. C’est un peu croquignolet que de voir le président des Français qui, plutôt que d’inviter les magazines de son pays, invite une rédactrice en chef d’un magazine américain, largement controversé, mais il est vrai que notre président a une très grande proximité avec Donald Trump. Les gens intelligents se reconnaissent toujours entre eux !

Que dire de la collection de Vuitton par Nicolas cette saison ? Si j’avais envie de faire plaisir au Seigneur des Arnault, j’aurais intitulé cet article : « Bravo mon Seigneur et touchez ma bosse ». Voici ma tirade du « nez » de Cyrano de bric-à-brac. Vuitton au Louvre, il est vrai qu’il l’est déjà un peu avec tous ces sacs que l’on voit dans la rue à l’effigie de Manet que la baronne arbore en pensant que Manet est « Sadio Mané  » sa pratique favorite du samedi soir.


Descriptif: C’est un escalier, un colimaçon, que dis-je, une descente monumentale.
Amical: Faites lui faire un petit doggy bag pour son futur voyage en Suisse.
Curieux: De quoi sert cette capsule ? de sac ou de suppositoire ?
Pédants: L’embu est-il comme une poésie d’Hésiode ou seulement de Minos.
Respectueux: Souffrez, Monsieur, d’avoir pognon sur rue.
Dramatique : C’est le néant quand il crée.
Pratique : Appelez Pascal Marrant pour acheter maintenant.
Militaire : Pointé aiguille contre machine à coudre.

Voilà, en claire, ce que j’aurai pu dire sur le collection de Vuitton si j’avais eu comme le Seigneur des Arnault un peu de lettres et d’esprit, mais avec la théorie de l’évolution, je ne désespère pas de passer du Bing-Bang au Ping-pong. Savoir regarder le monde sensible, c’est prolonger la vision de l’oeil par une vision de l’esprit, alors tout m’ait permis. Néanmoins, le spectacle fut grandiose pour clôturer la Fashion Week de Paris et pour un show hors du commun de féminités et de délicatesse à l’image du designer et avec l’avantage d’être près de la maison pour le retour à un dodo bien mérité.

Anonymode