lundi 19 février 2018

LA PIPE DE KARL

Le 6 décembre dernier à Hambourg, plusieurs mannequins masculins, dont « Giaco Bite in », ont défilé en arborant de longues pipes courbées issues des collections de la boutique « La Pipe ».

Sous l’impulsion de Karl Lagerfeld, la Maison Chanel a contacté la petite boutique de Saint-Claude pour dégoter un modèle classique. La grande Gaby aurait été d’accord. La pipe pour un allemand, elle s’y connaissait. Les pipes très modernes et très « presses » épurées choisies par le Kaiser font son bonheur. La pipe est devenue un objet tendance pour certains jeunes, tout un programme. « Arrchhh » dit Karl, je me fous du politiquement correcte ! Les poufs de la Haute ne me feront pas de « reproche » de remettre la pipe à l’honneur. « La pipe, » me dit la Baronne de la Cystite Raynal, « pourquoi pas ? Je suis pour l’égalité des sexes et je prendrai moi-même les mesures ».

Une bouffarde pour la mode, pour un écran de fumé afin de cacher la misère de la création des accessoires. Après la fusée qui fume, voilà la pipe à Papa, un  retour aux sources pour le Kaiser. Quand Magritte peignait une pipe en inscrivant : « Ceci n’est pas une pipe. » A contrario, Karl Lagerfeld nous montre une pipe et nous dit : « ceci est une pipe ».
Accessoire de luxe du groupe Chanel, vous avez dit ?  Prochainement, un cellulaire invisible pour les conversations transparentes des Baronnesses et Vuittontesses, en espérant que cela puisse leur donner quelques cellules. Voilà une bonne idée pour Pascal Marrant et Ignorance sure.

Anonymode