mardi 5 septembre 2017

DESIGUAL GOUDE DEAL

A soixante seize ans, le publicitaire deviendra-t-il un deuxième Jean Paul Gouldtier ? Après l'architecte Raf Simons, voilà les publicitaires ! Ne serait-il pas plus judicieux de prendre dans le vivier extraordinaire de créateurs sortant des bonnes écoles de mode comme Esmod plutôt que de prendre des hommes déjà en retrait au féminin.

La marque de prêt-à-porter espagnole vient d'engager le célèbre photographe et metteur en scène, Jean-Paul Goude en tant que directeur artistique, alors que la marque s'apprête à défiler à New York le 7 septembre prochain. L’annonce a fait l'effet d'une bombe, car jusqu'alors connu pour son travail pour le magazine Esquire, ses mythiques illustrations, logos, ainsi que ses campagnes publicitaires et autres courts-métrages, le créateur français sera en charge des collections de la griffe OVNI de la mode hispanique.

Durant la Fashion Week de N.Y. de septembre, Jean-Paul Goude assurera le stylisme du défilé. Il aurait pris des cours en accéléré aux Ecoles de la Chambre Syndicale où ils ont un cursus de 2 semaines à 35 000 € et, comme par magie, vous devenez couturier. Il présentera donc une première capsule de sa création. Nous attendons cela avec beaucoup d’impatience. Dans la 'Jungle Fever' de la mode, nos Vicomtesses et Baronne sont prêtes avec leurs griffes acérées à décrire sans concession. Une révolution, qui ne sera peut-être pas bicentenaire mais plutôt bisexuelle.

La griffe espagnole communique fortement via des événements de street marketing. Elle s'est notamment illustrée depuis 2006 en distribuant gratuitement des vêtements à ses clientes en échange de leur nudité. Un concept reprit par la Maire de Paris, la Reine Margot, qui finalement met les nudistes au bois de Boulogne et les vélistes au bois doré.

La marque organise également chaque année un événement intitulé « Kiss Tour » rassemblant dans des grandes villes européennes (Madrid, Berlin, Paris, Londres) des milliers de fans s'embrassant afin de gagner un t-shirt, mais qui trop embrasse, mal étreint.

C'est une première pour le photographe et réalisateur français d'être en charge des collections d'une griffe de mode. "J'aime les défis et d'actualiser l'image d'une marque tout en restant fidèle à elle-même me semble extrêmement intéressant. J'espère être à la hauteur de la tâche », a-t-il déclaré. Réflexion d'un laquais de mode,  je pense donc j'essuie.

Le succès sera-t-il au rendez vous ? Pas difficile de dire oui, puisque la marque a déjà beaucoup de succès, mais l'ancien boy friend de Grace Jones sera-t-il lui au rendez-vous, ou continuera-t-il à vendre son 'savoir-mère', comme depuis plus de 40 ans ? Mais, dans les faits, l'expérience pleut sur tout le monde, et ils sont tous également mouillés mais, pas forcément, également instruits

Anonymode